Quelques conseils à suivre pour mieux investir en loi Pinel



La loi Pinel est un dispositif qui permet de se constituer facilement un patrimoine immobilier et de réaliser jusqu’à 63 000 euros d’économie sur ses impôts. Censé prendre fin le 31 décembre 2017, cette loi a été prolongé par le gouvernement du président Macron jusqu’en 2021 pour répondre aux besoins des contribuables français. Bien qu’elle offre de nombreux avantages, cet investissement comporte certains risques si l’on ne fait pas attention aux différents pièges qu’il présente. Voici donc quelques conseils à suivre pour réussir cet investissement en toute sérénité.

Avoir recours à un expert ou à un conseiller immobilier lors de l’acquisition d’un bien

Avant de signer un contrat de 6, 9 ou 12 ans en loi Pinel, les contribuables français sont conseillés de se faire accompagner par des experts ou des conseillers immobiliers, notamment au moment de l’achat du bien. Cette option leur permettra, en effet, de ne pas commettre des erreurs stratégiques qui risqueraient de compromettre leur investissement. Parfois, il arrive aussi qu’on ait du mal à faire l’analyse de son financement ou encore des frais engendrés par l’acquisition du logement. Dans ces différents cas, consulter un banquier ou un notaire est la meilleure chose à faire, car ces agents pourraient avoir des solutions adéquates

Choisir un investissement rentable en achetant un logement dans le bon secteur

Enfin décidé à acheter un bien immobilier et bénéficier d’une réduction d’impôt ? Il n’est pas encore trop tard pour investir en loi Pinel, car ce dispositif a été prorogé de 4 années supplémentaires selon la décision du gouvernement Macron. Ce qu’il faut surtout éviter, c’est le fait de se lancer dans un investissement qui ne rapporte rien, en achetant, par exemple, un logement pour une question de goût. Plutôt que de choisir un bien immobilier pour son design, il vaut mieux opter pour celui qui se situe dans un secteur où il y a une excellente attractivité économique. À part cela, il faut également penser au développement de la ville dans laquelle se trouve le logement, et même aux infrastructures qui s’y trouvent. Ainsi, les particuliers pourront profiter d’un investissement efficace et rentable.

Penser à la rentabilité locative

Un investissement en loi Pinel implique la mise en location du bien immobilier une fois que celui-ci est acquis. Naturellement, les contribuables décidés à se lancer dans ce projet doivent bien étudier la rentabilité locative de leur logement. Il est surtout important de calculer de façon précise la défiscalisation à profiter tout en estimant le loyer potentiel du bien. Cela permettra aux propriétaires de l’immobilier de booster leurs gains et de mieux investir en Pinel. Pour le cas d’un studio mis en location, par exemple, ce dernier est adapté à un étudiant, et selon la ville dans laquelle le logement se trouve, il devrait être proposé à un coût de 80 000 et 150 000 euros. Si tout fonctionne à merveille, le propriétaire peut avoir des revenus locatifs réguliers qui lui permettront de finir leur contrat Pine dans d’excellentes conditions.

Auteur: Cécile

Je vous fais partager mon quotidien et ce n'est pas un long fleuve tranquille !

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche personnalisée